lundi 8 août 2016

Archer's voice, de Mia Sheridan



Une romance peu commune, j'apprécie! Oui, mais...

Une histoire d'amour entre, une personne incapable de s'exprimer autrement qu'avec ses mains et ses expressions faciales, et une personne ayant subi un grave traumatisme, avait de quoi captiver mon attention. Le pari est en partie remporté, mais je trouve dommage que l'auteure ait opté pour quelques facilités, notamment celle où l'héroïne sache déjà signer.

L'aspect "trouver une personne captivante juste avec des mimiques et des gestes" aurait été nettement plus percutant, si l'héroïne n'était pas parvenue dans l'immédiat à se faire comprendre et à communiquer par le langage des signes. Le côté apprentissage aurait pu apporter une autre dimension au récit, et par la même occasion au duo Archer/Bree.

Je regrette également le "jeune" âge de certains personnages, en l'occurrence celui de Archer. Bien que je puisse imaginer que certains évènements dramatiques puissent nous faire mûrir et grandir plus vite que la "normale", j'ai plusieurs fois été étonnée de la grande maturité de Archer qui donnait l'impression d'un grand décalage entre l'image que je m'en faisais et l'âge qu'il avait. Physiquement, il me donnait plus l'impression d'un homme proche de trente ans que d'un tout jeune adulte.

Hormis ces quelques aspects qui ont retenu mon attention, la lecture de cette histoire est restée intéressante grâce au personnage d'Archer, tantôt attendrissant de par sa candeur, tantôt rustre quand Bree essaye de s'immiscer dans son monde. Quant au rôle de Bree dans ce récit, j'ai trouvé son personnage légèrement plus en retrait, même si son point de vue est largement plus exploité que celui de Archer, j'ai senti que l'accent de ce livre se portait davantage sur le handicap et le passé douloureux du jeune homme que l'inverse.

En dehors, du jeu des personnages, la pseudo-énigme qui entoure notre couple est juste là pour faire tapisserie, et ne sert que très peu l'histoire, dans le sens où l'affaire est plus qu'évidente. Je ne mentionnerai même le cas de Bree et de sa résolution, qui arrive mais avec une facilité, déconcertante. Franchement, parfois il me semble que certains oublient les règles sur les probabilités qu'un évènement puisse arriver pile au bon endroit et bon moment. Je sais que parfois il est plus facile de jouer sur la carte du "Y a pas de hasard" ou encore sur celle "comme le monde est petit", malheureusement ce cas de figure est souvent amené de façon trop grosse.

Bref! En somme la romance reste plaisante, mais une fois encore les détails ne sont pas travaillés jusque dans les moindres recoins.
Cléo


" Oh mon dieu, Archer!
Comment apprendre à quelqu'un qui à tout perdu à ne pas craindre que sa recommence?
Comment apprendre à quelqu'un à croire en quelque chose que personne ne peut garantir?
Cet homme si beau que j'aime avait l'air de tellement souffrir en exprimant son amour pour moi. Je souhaitais de tout mon cœur qu'il soit heureux, mais je comprenais très bien pourquoi il souffrait.

- Aimer quelqu'un signifie forcément être prêt à souffrir. On ne veut pas perdre plus que ce qu'on à déjà perdu, mais est-ce que ça ne vaut pas la peine de courir le risque?

Il a cherché mon regard et à hoché la tête, mais j'ai lu dans son regard qu'il n'était pas complètement convaincu."


Titre original: Archer's voice
Saga: /
Editeur: Hugo Roman
Collection: New romance
Date de publication: 4 février 2016
Nombre de pages: 394
Prix: 17€

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a un moment : c'est léger, distrayant, mais il ne m'est pas resté longtemps en mémoire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis d'accord c'est léger mais au final ce n'est pas une histoire qui nous marque. Du coup, ce n'est pas un livre qu'il m'arrivera peut-être de recommander à quelqu'un si je ne m'en souviens pas ;)

      Supprimer