mardi 4 mars 2014

Automne, de Jan Henrik Nielsen


" — C'est bizarre, dit Fride. On dirait un rêve. Tout est là, mais il n'y a que nous qui pouvons nous promener et tout regarder.
Nanna s'approche de sa sœur.
— Oui, c'est bizarre. C'est pas comme dans mon souvenir. Moi, je me rappelle les odeurs, la foule, le vacarme... Ici, tout est calme, ça sent la mer et la forêt. Ça colle pas vraiment.
— Comme ils sont jolis, ces instruments de musique.
— En effet. Tu verras, il y a un piano dans l'appartement. C'est maman qui en jouait. 
— C'est vrai?
— Oui.
— Où tu crois qu'ils sont, tous les gens?
— Ils ont dû partir, comme nous. Ou alors, ils sont..."



Cette île pourrait être n'importe quelle île. Ces deux sœurs pourraient être n'importe quelles sœurs. Cette terre qu'une grande catastrophe écologique a ravagée pourrait être la nôtre. L'eau est devenue rare, le soleil brûle la peau, la végétation se meurt. Terrées dans un bunker depuis six ans, Nanna et sa petite sœur Fride observent le monde à travers un périscope, à la fois fascinées et inquiètes. Forcées de sortir au dehors, elles découvrent qu'au cœur de ce paysage désolé les gens sont prêts à les aider. Alors Fride et Nanna avancent au sein de l'automne, blotties dans une joie surprenante, découvrant un monde qu'elles croyaient hostile à jamais...

En découvrant le synopsis, j'ai tout de suite voulu connaitre le fond de cette histoire apocalyptique, qui tient plus du voyage initiatique qu'à un énième scénario de fin du monde. Cette première impression dépassée, je me suis laissée emporter par une plume très agréable et un décor qui donnait naissance à une multitude de questions.

Toutefois, je suis restée perplexe après le départ des fillettes vers la grande ville. En effet, rien n'est venu me faire frémir ou même, m'attendrir, dans cette marche vers la découverte ou plutôt redécouverte d'un monde changé à jamais. 

Alors, j'ai attendu patiemment que nos deux héroïnes parviennent au bout de leur quête, à savoir l'ancien appartement où elles vivaient, avec leurs parents, avant la Catastrophe. Malheureusement, une fois encore, le récit ne m'a pas transcendé, même si quelques scènes m'ont décidé de poursuivre ma lecture. 

Parvenue à la conclusion de cette histoire, je garde le souvenir d'un récit agréable, avec des passages plus ou moins captivants, mais surtout manquant de profondeur. Certes, le destin de ces deux fillettes courageuses, pourrait davantage plaire à des jeunes lecteurs plutôt qu'à des adolescents. 

Je tenais cependant, à faire remarquer que la couverture convient parfaitement à l'histoire, et qu'elle a, en partie, attiré mon regard. 

Publié aux Editions Albin Michel, Collection Wiz, Janvier 2014, 336 pages 15,90€




4 commentaires:

  1. Ah ! Ce livre me tente énormément.
    Même si ta chronique me "refroidit" un peu, j'attendrais de me faire mon propre avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Niveau action c'était un peu "mou du genou"

      Supprimer
  2. C'est vrai que la couverture est très belle! Elle attire vraiment le regard. Je me laisserai peut-être tenter...

    RépondreSupprimer