jeudi 30 août 2012

Le retour des Highlanders - Tome 1: Le gardien, de Margaret Mallory


"— Tu m'as choisis et, que cela te plaise ou non, je suis ton mari à présent. Et je ne veux plus jamais entendre ma femme parler des autres hommes et de ce qu'ils feraient si elle s'offrait à eux!
C'est alors que la poêle l'atteignit en pleine tête. 
— Jésus, Marie, Joseph, mais tu m'as frappé ! s'exclama-t-il, courbé en deux. [...]
— Viens, chérie, ce n'est pas une manière de commencer notre vie conjugale.
— Non, tu as raison, reconnut-elle d'une voix tremblante. 
Il aperçut le couteau de cuisine qu'elle tenait d'en l'autre main et tendit le bras pour l'en déposséder."


Le clan des MacDonald compte sur quatre de ses valeureux hommes pour retourner la situation à leur avantage et reprendre le pouvoir qui leur est dû ! Toutefois, pour l’un d’entre eux le combat s’avère bien plus difficile que détrôner son ennemi, puisqu’il va devoir accepter la situation qu’il a fuit pendant cinq ans et enfin consommer son mariage avec une épouse qu’il a délaissé au lendemain de leurs noces. Sileas, en tant que jeune mariée bafouée, ne va pas se laisser amadouer si facilement par les beaux yeux de Ian en lui imposant un caractère virulent.

Pourquoi ce livre ?
Jamais deux sans trois ! Je poursuis ma lancée sur les Milady Romance (nouvelle collection de chez Bragelonne de l’année). Pourquoi me diriez-vous puisque mes précédentes lectures ne m’ont pas emballées outre mesure ? Je suis optimiste et pour me faire réellement une idée j’ai besoin d’avoir testé l'échantillon le plus complet possible. D’ailleurs, les avis que je croise sur la blogosphère sont positifs ce qui me rend toujours curieuse.

Mon avis :
Ainsi, attirée par un synopsis aux couleurs de l’Ecosse, que j’affectionne tout particulièrement, j’ai laissé une chance à Margaret Mallory pour me défaire de l’image un peu « simpliste » que je me fais des romances chez Milady.

Si je n’ai pas touché la perfection avec cette histoire, au moins m’a-t-elle davantage plu que les précédentes (Lucky Harbor, Le Duc mis à nu). Sans tenir compte des anachronismes et des écarts de langage, je dirai que le tome 1 du Retour des Highlanders a su me plaire d’un certain côté

Même si nous retrouvons une structure identique dans cette romance, par rapport à celles que j’ai croisé préalablement avec son lot de "Je te dis oui pour mieux te dire non et inversement je t’aime moi non plus"  j’ai apprécié l’époque choisie par l’auteur pour mettre en scène son récit. Bien que mon œil ai eu à souffrir de quelques digressions au niveau historique, j’ai tenté de rester en surface pour ne me concentrer que sur la romance et l’intrigue proposée.

Néanmoins, il est dommage de se servir d’un contexte historique et de si peu l’exploiter ou du moins de l’employer avec quelques maladresses. En effet, j’ai relevé des écarts de langage qui peuvent être dus à la traduction (p.81: "Tu ne comptes pas aller à l'église en touriste" ; p.129 "Tu m'agaces j'en ai marre"), mais aussi quelques faits qui ne tiennent pas compte des us et coutumes de l’époque comme la façon de s’adresser à une reine… Tout est un peu trop simpliste ou tourné avec une vision trop contemporaine des choses. Même si l’auteure souhaitait mettre en avant une héroïne haute en couleurs avec une personnalité forte, il est des choses qui ne se faisaient pas à l’époque. Une femme ne se baladait pas seule en compagnie d’un célibataire par exemple.

Sinon, concernant l’intrigue, très peu de choses à en dire, si ce n’est qu’elle est parvenue à me captiver avec l’histoire de ses quatre cousins issus du clan des MacDonald, unis depuis leur tendre enfance et inséparables qui vont devoir affronter leur oncle qui s’est emparé du pouvoir. En effet, l’annonce de la mort du père de Connor, alors chef de leur contrée, la position des MacDonald sur l’île de Skye est mise à mal. Obligés de revenir précipitamment de leur périple guerrier, les quatre cousins vont devoir renverser le pouvoir actuel pour y placer l’héritier légitime à savoir Connor. Toutefois, pour l’un d’entre eux le retour s’avère encore bien plus difficile puisqu’il va devoir se confronter à son épouse qu’il a délaissée au lendemain de son mariage sans lui avoir donné de nouvelles durant ces cinq dernières années. On comprend alors que chaque tome va traiter de l’un des ces quatre cousins lancés dans la reconquête de leur pouvoir et de leur vie affective bien évidemment. Ainsi, il me tarde d’en apprendre davantage sur Alex, le personnage principal du tome 2, d’autant plus que ce jeune homme butineur à ses heures perdues nous promet de vrais rebondissements. 

En quelques mots, le livre est agréable à lire bien qu'il ne faille pas être très regardant sur la qualité des détails historiques que nous proposent l'auteure. Néanmoins, les personnages restent attachants et l'intrigue ne repose pas uniquement sur la romance ce qui nous permet de diversifier les actions. Je me pencherai à l'occasion sur la suite des aventures du clan des MacDonald!


Paru aux Éditions Milady Romance, format poche, 13 juillet 2012, 408 pages, 7,90€


Aucun commentaire:

Publier un commentaire