mardi 1 mai 2012

Hush, Hush - Tome 1, de Becca Fitzpatrick

" Au moindre contact avec lui, des désirs contradictoires semaient la panique dans mon esprit.
Une partie de moi voulait prendre mes jambes à mon cou. 
L'autre, plus imprudente, cherchait à savoir jusqu'où je pouvais aller sans... me brûler les ailes."

Mais quel est ce garçon au prénom surprenant qui se cache derrière ses yeux noirs ? Comme surgit de nulle part, Nora va devoir composer avec ce nouveau partenaire de biologie qui connait tout d'elle sans l'avoir jamais côtoyé. D'où vient-il ? Quel est son passé ? Et surtout que lui veut-il... 

Pourquoi ce livre ?
Après mon envie de thriller avortée (cf. chronique précédente), j'avais besoin d'un livre qui  parviendrait à me captiver du premier mot à la dernière ligne. Samedi après-midi, en furetant dans une librairie, je suis tombée sur ce livre, croisé déjà tant de fois, sans jamais avoir été emballée. Les deux points rebutants reposaient d'abord sur le prénom du héros, Patch, qui n'est pas sans me rappeler le surnom du chien de mes anciens voisins, et une histoire d'ange qui n'a jamais réussi à me séduire jusque là (c'était avant "la couleur de l'âme des anges"). Finalement, je ne sais pas pourquoi je me suis laissée persuader en tentant le deal. 

Mon avis :
Le deal, celui qui consistait à ne pas me faire fermer le livre sans avoir lu la dernière ligne a été remporté ! Et mon envie a largement été assouvie au passage. 

Tenons-nous le pour dit; l'histoire d'amour prime sur le côté fantastique promis avec la présence des anges. Toutefois, je m'en suis contentée, répondant ainsi à un besoin de lire tout simplement une jolie romance avec ses complications et ses hésitations. Ainsi le récit n'est peut-être pas alambiqué mais, cela ne m'a pas empêché de passer un très bon moment en compagnie de ses héros aux caractères bien marqués ! D'ailleurs, je tiens toutefois à rajouter que le scénario ne manquent pas de rebondissements et que le récit n'est pas rectiligne, faisant alterner moments softs et péripéties, dosés juste comme il le faut pour ne jamais gaver le lecteur et le tenir en haleine. 

Mon coup de cœur repose principalement sur les personnages proposés par l'auteur, car j'ai pu noter que pas un seul ne faisait office de figurant ! Et c'est un élément appréciable de pouvoir assister à des comportements différents sans jamais tomber dans la lassitude. 

Nous l'aurons vite compris les deux personnages principaux sont Nora et Patch (décidément je ne m'y ferais pas...), la fille passe-partout et le garçon mystérieux. 
J'ai apprécié le côté "rebelle" de Nora car, sans comprendre ce qui l'attire chez Patch, elle ne lui rend pas la tâche facile, entre réplique cinglante et attitude belliqueuse, notre héroïne n'est pas décidée à se laisser faire devant ce sourire enjôleur. Pourtant, elle est à la fois attirée et mal à l'aise, ne sachant pas ce que lui réserve ces yeux ténébreux. En même temps, Patch est autant arrogant qu'il est détestable avec toute cette confiance en soi. La façon dont il a de toujours percer les secrets de Nora a tout de déstabilisant. Néanmoins, il sait se rendre attachant grâce à un charisme, et un côté "chevalier servant". Il est toujours là quand il faut !
Ensuite, nous avons Vee, la meilleure amie de Nora qui est tout simplement charmante et dont le personnage ressemble à ce qui se fait de mieux dans le rayon "amie" : marrante, toujours présente, entreprenante et protectrice. D'ailleurs, dans la catégorie "répartie" les deux filles font la paire. De plus, elle ne fait en aucun cas potiche, reléguant son rôle à celui de plante verte quand l'intrigue commence à évoluer. Détail que l'on peut malheureusement constater dans certains livres! Vous ne l'avez jamais remarqué ? Au moment où l'action se fait pesante, quand les deux héros luttent pour leur survie, tout ce qui est parents, amis(es), animaux de compagnie... disparaissent subitement, il n'est plus question que de l'avenir de nos deux héros, et réapparaissent à la fin comme par enchantement. 

Que vous dire d'autre pour convaincre les plus réticents ? Si ce n'est que la couverture est superbe, qu'il existe en poche donc à un prix plus bas...
Ah si ! Pour tout les anti-fans des séries à rallonge sachez que les trois premiers tomes sont déjà en vente (et de une!), et que le tome 1 peut se suffire à lui -même (et de deux). 

Paru aux éditions du Masque en 2010, 352 pages, 17,30€
Egalement aux éditions Pocket Jeunesse en 2011, 354 pages, 7,60€
Et aussi aux éditions Pocket en 2011, 356 pages, 7,60€

10/20




Aucun commentaire:

Publier un commentaire